Agnès

Élisabeth est institutrice lorsqu’elle décide de s’offrir une année sabbatique et de réaliser son rêve: partir à vélo à Zanzibar. Une rencontre aux Météores la détourne de ses projets et la fait changer de cap. Avec Karl ce sera l’Allemagne, direction Dresde. Après des études de français langue étrangère, Elisabeth reprend son métier d’institutrice et enseigne le Français, la cuisine et le sport dans une école élémentaire de Dresde. Avec Karl, elle se découvre une passion pour l’escalade, qu’ils pratiquent avec leurs trois enfants dans la Suisse Saxonne ou dans d’autres contrées qui s’y prêtent.

 

Je suis française mais par hasard et je n´ai rien fait pour être française. Je suis là par hasard parce que Karl est allemand. Je n´y peux rien c´est comme ça. Je ne peux pas dire que je voulais venir ici en ambassadrice de la France.

Ce n´est pas facile de trouver un boulot qui soit à la hauteur de ses capacités. J´ai quand même vachement galéré pour avoir l’équivalence de mes diplômes.

 

> voir le témoignage
> portrait suivant