Agnès

Emmanuel est officier de liaison français à l´École des officiers de Dresde, le principal centre de formation des officiers de l´armée de terre allemande. Dans cette fonction, il passera trois ans à Dresde. C´est son quatrième poste en Allemagne, il connaît bien la langue, il connaît bien le pays et son armée, conditions essentielles pour remplir la mission qui lui est confiée : initier des échanges de savoir-faire, participer à la coordination des échanges d´élèves officiers ; c´est un poste laissant une large liberté de manœuvre.

La famille est rôdée aux déménagements – pour son épouse Dominique, elle-même, fille de militaire, c´est le trentième déménagement. Pendant qu´Emmanuel vaque à ses fonctions, Dominique part à la découverte de la ville. Enchantée par la richesse culturelle de la ville, elle trouve plaisir à ses promenades, mais ressent aussi parfois un certain isolement.

 

Je n´ai jamais demandé à être affecté en Allemagne. J´ai été gâté.
C´est ma quatrième garnison ici. On n´est pas malheureux du tout.

On est plutôt ouverts, on est habitués à faire le premier pas, mais c´était plus difficile ici que dans d´autres villes allemandes.

 

> voir le témoignage
> portrait suivant