Frédéric est Parisien de souche et sommelier de profession. Quand en 1993, son amie d´alors accepte un engagement à l´opéra Semper de Dresde, il reste tout d´abord à Paris et fait pendant plusieurs années la navette, ce qui à la longue, s´avère éreintant. Frédéric qui n´avait aucune affinité avec l´Allemagne, décide donc de tenter sa chance à Dresde. Avec sa formation et ses références françaises, il trouve facilement un emploi de sommelier à l´hôtel Kempinski-Taschenbergpalais.

Ravi de découvrir les vignobles des coteaux de l´Elbe, il commence par pure curiosité à cultiver quelques pieds de vigne sur une parcelle à Radebeul : il désire apprendre comment est produit le vin qu´il vend le soir au restaurant. Quelques années plus tard, après la naissance de ses enfants, les horaires dans la gastronomie devenant trop contraignants, il décide d´intervertir les rôles et fait de la viticulture son activité principale.

Aujourd’hui, il dispose de près de deux hectares de vignes qu´il exploite en agriculture raisonnée, seul la plus grande partie de l´année, avec le soutien d´amis et même de clients pour la récolte. En tant qu´unique vigneron français dans la vallée de l´Elbe, il s’est fait un nom en Saxe.

 

Mon chef au restaurant me disait : toi avec ton accent, tu peux vendre n’importe quoi.

Il n´est pas rare que les sommeliers deviennent vignerons. J´avais envie de créer les vins que j´ai dans ma tête.

 

> voir le témoignage
> portrait suivant